CAF Pays d'Oisans - Ressources    

CAF Pays d'Oisans - Meije Orientale
  
  
 Récits
   
 
  Première sortie au grand galbert - Le grand galbert
 
  Le Grand Galbert en boucle depuis Oulles

Le 05 janvier 2019


Nous étions 9 dans la trace de Charline pour Gravir le Grand Galbert ce samedi 05 janvier.
Il faut dire que la proposition était alléchante. L’enneigement en fort recul nous garantissait un portage certain ainsi que des cailloux aux aguets. De plus, le froid mordant de ces derniers jours rendait la neige « dure et délicate » dixit le BRA . Si besoin était, Charline dans un dernier message, laissait présager de la neige béton.
C’est donc sans surprise que tout le monde se retrouva au rendez vous à l’heure dite, sans aucune défection, prêt à en découdre.

Les nuages bas qui nous enveloppent se déchirent doucement à notre arrivée à Oulles. Nous devrions rapidement dominer la mer de nuage. De quoi oublier la température de -10° C.

On part rapidement, skis aux pieds direction sud ouest sur le sentier débonnaire où une plaque de glace sournoise croisa notre chemin. Si elle fut délicate à négocier, on s’en tira sans que notre  pompier ne fasse usage de son kit de suture.

Et puis, au sortir de la forêt, le soleil nous accueilli chaleureusement. Ah, la chaleur ! Aussi agréable qu’inespérée. On prend le temps de la savourer en enlevant les couches de vêtement, une à une, lentement.
A chaque vêtement remisé dans le sac, la perspective d’une merveilleuse descente sur de la moquette printanière s’inscrivait plus profondément dans notre esprit.
En attendant, les couteaux restent toujours de bons alliés pour la progression. C’est pas grave, il est encore tôt, la neige ne peut que s’améliorer.
Mais voilà qu'en arrivant sur le plateau, le vent en bourrasques fit vaciller nos certitudes et vite ressortir nos vestes. Pas de quoi se formaliser. Simplement, arrivés au sommet à midi, et malgré le magnifique panorama servit sur une mer de nuages, nous repoussons le repas vers des lieux plus hospitaliers.
La descente se fera par l’itinéraire sud est, direct sur Oulles, avec la ferme conviction de trouver la fameuse moquette sur les versants bien orientés.
Si les pentes idoines sont bien là, il fallut chercher loin, vers le bas, pour trouver la neige convoitée.

Mais si la neige était dure et délicate, aucune chouineuse, aucun chouineur ne se fit entendre. Ni extérieurement, ni intérieurement. Il n’y eu pas plus d’intervention de chougneuse/eur, ni même de ralleuse/eur. Certains signes ne trompent pas.
C’est sur ces considérations positives que nous nous prélassons au soleil, alanguis sur notre magnifique moquette, (notre Graal !) pour déguster un repas bien mérité.

Le village en vue, la neige se fit rare, sans surprise. C’est là que les véritables montagnards – skieurs se démarquent en traversant indifféremment plaques de neige ou d’herbe, sans dommage, debout sur leurs planches.

Retour à Bourg d’Oisans pour un petit debrief autour d’un verre et d’un cake maison, inattendu mais unanimement apprécié.

L’année commence bien, merci Charline.
Dommage que Sylvette n’ait pu nous accompagner, on l’a retrouvera bientôt.

 

CAF Pays d'Oisans, section Oisans du club Alpin Français
oisans,alpinisme,randonnée,écrins,romanche,vénéon